Qui suis-je ?

Je m'appelle Emmanuelle, j'ai 41 ans et après avoir été comptable pendant plus de 10 ans, j'ai entamé un virage total dans mon parcours professionnel pour étudier la kinésiologie.

J'ai rencontré la kinésiologie en 2010 suite à une période de vie personnelle un peu difficile et ma vie en a été bouleversée. Je ne l'ai plus quittée depuis!

Cette pratique m'a apportée un bien-être physique et mental tel que j'ai décidé de m'y consacrer pleinement afin de pouvoir apporter à d'autres ce que j'ai eu la chance de recevoir.

Il s'agit pour moi bien plus qu'un métier, mais une véritable philosophie de vie qui me passionne et fait partie intégrante de mon quotidien. 

Voici un petit texte, que j'ai envie de vous partager et qui peut vous éclairer sur ce que peut apporter la kinésiologie:

Tel un poison violent,

La culpabilité agissait à  mes dépends,

Me rongeant petit à petit,

Et me poussant dans un abyme infini.

Pourquoi ne pouvais-je voir la beauté ?

Qui est en moi (et en chacun de nous) cachée ?

Pourquoi m'en vouloir autant ?

Et ce, aux moindres instants...

J'avais cessé de m'aimer pour les grands,

Pour qu'on m'aime malgré mes tourments.

Alors j'ai caché mes faiblesses,

Pour ne plus qu'on me blesse.

Et j'ai caché ma sensibilité,

Pour ne plus paraître touchée.

Je suis devenue sage et conforme

Et je suis rentrée dans la norme,

Car je croyais que si je me conformais, 

C'est ainsi que j'allais être aimée.

Et quel a été le résultat ?

Et bien, je me suis perdue dans tout ça !

Je me suis coupée de ma vérité

En étouffant tout ce que j'étais.

Aujourd'hui je comprends

Que mon dessein est grand, 

Car il est de me retrouver

Pour enfin m'habiter.

Habiter ce corps que j'ai tellement rejeté

Car lui, refusait de se conformer.

Alors aujourd'hui je me reconcilie, 

Avec mon corps, avec la vie.

Et depuis j'ai retrouvé

Cette vitalité qui le manquait,

Cette envie passionnée

De vivre et d'aimer !

Pardon mon corps,

Pardon mon cœur,

Pour mes erreurs 

Et tous ces leurres...

Je sais aujourd'hui ce qui est essentiel,

Et finalement je peux remercier le ciel,

Car sans ces expériences

Je n'aurai jamais trouvé mon essence.